Mercredi 4 décembre

Temps toujours brumeux mais meilleur qu’hier.

Nous quittons Wamin (Somme) et  restons toujours sur la grand-route d’Abbeville.

Nous redéfilons devant le général à Hesdin et  séjournons toute la nuit à Cornehotte après vingt-quatre kilomètres de route. Après tous ces jours de marche consécutifs, je suis peu fatigué. Il est vrai que notre sac nous suit toujours en voiture. Nous n’avons que bidon et musette sur le dos et nous jouons en traversant chaque village.

Vraiment nous nous demandons où nous allons ainsi ; toujours et éternellement à pied et toujours aucun tuyau au sujet de l’embarquement où d’un déplacement par voie ferrée.

Nous sommes actuellement à seize kilomètres d’Abbeville. Tout de même ce n’est pas la route directe de la Belgique à Paris !

Auguste est évacué d’hier soir pour furonculose. Je reste donc seul ! Mes autres amis étant en perme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>