Lundi 23 juin

Nous séjournons toujours à la caserne Fayolle. Comme les Boches viennent d’accepter nos conditions de paix, il serait probable que l’on quitte Sarrebrück après la signature pour rejoindre nos casernes de Metz. L’Allemagne doit désigner les plénipotentiaires qui devront quitter Berlin ou Weimar le plus tôt possible via Versailles pour signer le traité. Le temps d’installer les tapis et les tentures dans le Palais des glaces, il se passera encore plusieurs jours. Nous connaîtrons ultérieurement ce jour !

Nous apprenons que les Boches viennent déjà de porter violation au traité de paix en coulant une grande quantité de leurs navires de guerre internés en Irlande et dans leur port de Kiel ; unités qui devaient également nous être destinées. On évalue la perte de tous ces bâtiments qui devaient entrer en possession des alliés à deux milliards.

Décidément bien qu’ils soient vaincus, ils sont durs à se soumettre. On verra ce qu’il adviendra par la suite. Nous ne faisons rien, aucun service de place en ce qui concerne la musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>