Du 31 mars au 6 avril 1919

Nous avons eu le bonheur d’apprendre ces jours-ci que nous devons partir bientôt en permission de détente de vingt jours et que très probablement nous ne retrouverions plus le régiment à Mailly à notre retour. Dans la soirée nous apprenons que nous partons tous (la clique et la Musique) en perme irrévocablement demain.

Pensez, si nous sommes heureux. C’est égal cette décision rapidement prise nous surprend tous. Personne de nous ne s’y attendait de si tôt. Toujours autant de pris en passant… pas vrai ?

Nos départs en perme s’échelonneront à différentes heures de la journée suivant les destinations que nous devons prendre individuellement. Il restera quelques clairons accompagnés de leur tambour-major afin de continuer à assurer le service de garde. Notre voiturier reste également. Le chef et sous-chef s’en vont aussi en perme. Quelques uns partiront demain matin. Le temps paraît devenir favorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>