Dimanche 9 juin

De très bonne heure nous sommes réveillés car nous sommes nombreux à partir.

Nettoyage et toilette. Le jus nous est encore servi avant notre départ  fixé à 8h.

Nous allons au bureau des entrées toucher notre indemnité de voyage et les permissions de convalescence nous sont remises. Nous avons une perme de vingt jours (convalescence et détente de juin cumulées). Aussi quelle grande joie pour nous. Vingt jours ! Jamais je ne me suis vu avec une aussi longue perme en poche.

Nous nous acheminons lentement vers la gare après avoir fait nos adieux à l’hôpital, à son personnel, et après avoir jeté un dernier regard sur la mer et la grande plage de sable fin.

Il est évident que nous regretterons encore le bon temps passé ici car moi-même je m’y plaisais beaucoup.

Nous quittons Le Crotoy à 9h30 par le « tortillard » qui nous amène en gare d’Abbeville. De là nous prenons l’express venant de Calais pour Paris par Abancourt, Serqueux, Beauvais, Pontoise.  Le temps reste couvert et la pluie menace.

J’arrive enfin à Paris (gare du nord) à 20h30. Impossible pour moi de prendre l’express de 20h30 pour Troyes malgré l’infime distance qui sépare les deux gares. Je peux toujours courir. J’essaie en vain d’y aller mais je ne suis point surpris d’apprendre que ce dernier est parti depuis quatre à cinq minutes. Il me reste donc à coucher dans la capitale en attendant l’express de 8h demain matin. La pluie commence à tomber et comme il n’est pas très tard, je trouve une petite chambre à louer dans un hôtel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>