Du 31 mars au 6 avril 1919

Posté dans la catégorie "Le récit"

Nous avons eu le bonheur d’apprendre ces jours-ci que nous devons partir bientôt en permission de détente de vingt jours et que très probablement nous ne retrouverions plus le régiment à Mailly à notre retour. Dans la soirée nous apprenons que nous partons tous (la clique et la Musique) en perme irrévocablement demain.

Pensez, si nous sommes heureux. C’est égal cette décision rapidement prise nous surprend tous. Personne de nous ne s’y attendait de si tôt. Toujours autant de pris en passant… pas vrai ?

Nos départs en perme s’échelonneront à différentes heures de la journée suivant les destinations que nous devons prendre individuellement. Il restera quelques clairons accompagnés de leur tambour-major afin de continuer à assurer le service de garde. Notre voiturier reste également. Le chef et sous-chef s’en vont aussi en perme. Quelques uns partiront demain matin. Le temps paraît devenir favorable.

Du lundi 24 mars au dimanche 30 mars

Posté dans la catégorie "Le récit"

Toujours la même vie monotone au camp. Il n’y a presque plus de démobilisables. Le reste prend fin vers le 3 avril. Ensuite il y aura un temps d’arrêt d’une durée indéterminée. Il est probable que tout reprendra sitôt les préliminaires de paix établis et signés ! Mais tout cela paraît tirer en longueur alors que ce temps est précieux. On parle de quitter le camp très prochainement ; direction jusqu’alors inconnue, peut-être Nancy !

 

Temps continuellement humide et froid. Nous poursuivons nos répétitions et concerts seulement trois fois par semaine. Pour les compagnies : gardes, corvées et même exercice depuis que la classe 19 est incorporée dans nos régiments. Le calme paraît se rétablir momentanément en Russie et en Pologne.

Du lundi 17 au dimanche 23 mars

Posté dans la catégorie "Le récit"

Temps toujours humide. Même emploi du temps.

Rien d’extraordinaire à signaler. La démobilisation  suit son cours. Je crois que l’on nous oublie car nos dirigeants se désintéressent complètement des classes suivantes après le départ de la classe 1906 ; des auxiliaires seuls seront démobilisés.

La préparation et la mise au point des préliminaires de paix vont d’une extrême lenteur. L’agitation bolcheviste continue de sévir en Russie et en Hongrie. La population est constamment en révolution.

Du mercredi 5 mars au dimanche 16 mars

Posté dans la catégorie "Le récit"

Rien d’étrange à raconter. Même vie et même emploi du temps que depuis deux mois. On ne parle pas encore officiellement de la démobilisation des classes antérieures à la classe 1906. Je crois que l’on nous oublie !

Beau temps depuis quelques jours. Ça sent déjà le printemps. Nous passons toujours agréablement une partie de nos veillées soit au théâtre des « Poilus » salle de la R.G.A. ou bien au cinéma. Enfin nous ne sommes pas malheureux mais il nous tarde quand même de partir et de quitter ces répugnants effets bleu-horizon car pour ma part voilà bien assez longtemps que je les porte.