Du lundi 30 septembre au samedi 5 octobre 1918

Posté dans la catégorie "Le récit"

Même temps que précédemment. Pour moi toujours le même emploi du temps. Répétitions journalières et concert à Voisins le jeudi.

La fourragère aux couleurs de la Légion d’Honneur vient d’être conférée au 26ème régiment d’infanterie par le général en chef pour ses brillants faits d’armes durant juin, juillet et août dernier (six citations). J’espère que nous serons fiers de la porter car très peu de régiments ont déjà obtenu cette glorieuse distinction.

Nos offensives sur  différents points du front se poursuivent avantageusement.

L’ennemi pour la première fois demande un armistice et demande à entrer en pourparler pour une paix future mais le président Américain : Wilson fait la réponse suivante :

 « Veuillez tout d’abord accepter sans aucune restriction les quatorze points exposés dans mon discours du Congrès (janvier 1918) sur lequel sera basé la paix, la liberté et la famille des Nations ».

Nous pensons que l’Allemagne envisage tôt ou tard son effondrement et veut sauver son honneur avant. Qu’ils s’adressent donc à nos grands chefs !

Du mardi 24 au samedi 28 septembre 1918

Posté dans la catégorie "Le récit"

Rien d’anormal. Beau temps. Concert à Voisins jeudi dernier.

St-Mihiel est repris par les Américains, St-Quentin par nous ainsi que Cambrai. Les opérations militaires se poursuivent avec succès et l’ennemi battu se retire lentement derrière sa fameuse ligne «  Hindenburg » qui craque déjà à certains endroits.

Lundi 23 septembre

Posté dans la catégorie "Le récit"

Le beau temps réapparaît cet après-midi. Match de football sur la pelouse du château entre une équipe du 2ème bataillon et une équipe de la Cie H.R., ensuite une équipe du 1er bataillon avec une du 3ème bataillon et pour terminer : dispute pour le championnat.

Nous prêtons notre concours pendant toute la durée de la fête.

Ma nouvelle citation est revenue. J’en suis heureux. Ce sera toujours deux jours de plus à ma prochaine permission. Il n’y a que cela d’intéressant.

- Ordre 134 – 4 septembre 18 -

« Brancardier dévoué et courageux. A fait preuve de beaucoup d’énergie en continuant son service bien que blessé et marchant difficilement »