Jeudi 25 octobre

Posté dans la catégorie "Le récit"

Journée de pluie. Nous ne faisons rien et ne sortons pas de notre baraquement.

L’offensive reprend dans l’Aisne : 12000 prisonniers et 120 canons sont entre nos mains.

Mercredi 24 octobre

Posté dans la catégorie "Le récit"

Dès 5h je me lève pour préparer mes affaires et aider Bosset à charger sa voiture. Le temps est toujours menaçant. Nous nous rassemblons à 7h et quart pour nous rendre en bas du village où le convoi d’autos doit nous prendre. Les voitures sont là et bien vite nous sommes embarqués. Nous traversons Custines, Bouxières aux Dames, Champigneulles, Nancy, Jarville, Richarménil, Flavigny et descendons près de Bayon à proximité du canal et de la Moselle. Il nous reste trois kilomètres deux cents à faire à pied pour nous rendre à St-Mard où nous devons cantonner. Nous sommes logés dans des baraquements car le village est très petit. Un est affecté à la Musique et au téléphone. Bien vite nous sommes installés et nous cassons la croûte. Dehors la pluie retombe, il est 13h.

Mardi 23 octobre

Posté dans la catégorie "Le récit"

Nous repartons finir d’arracher nos patates. Nous sommes très bien reçus en échange. Nous avons terminé juste à temps car vers 15h la pluie commence à tomber. Ensuite, préparatifs de départ pour demain. Nous quittons Millery en camions autos pour nous rendre au camp de Saffais. La pluie tombe à l’averse toute la nuit. Demain départ des voitures à 6h et nous à 7h.