Samedi 22 septembre

Posté dans la catégorie "Le récit"

Journée de nettoyage des divers chantiers où l’on travaillait. Ensuite repos.

Lessive de notre complet bleu (salopette et bourgeron*). La relève est pour cette nuit. Nous quittons Beaumont à 19h. Juste comme nous allions partir, Bosset arrive avec sa voiture pour chercher le matériel de cuisine. Je profite de son arrivée pour lui passer mes musettes et autres affaires. Repartant aussitôt, je me décide de monter en voiture et à toute allure nous descendons jusqu’à Ansauville.

Là cinq minutes d’arrêt. Je retrouve Marius. Nous causons un long moment tout en vidant quelques canettes de bière et nous repartons à Minorville par le chemin de traverse. Nous arrivons à 21h. Je l’aide à décharger sa voiture puis il s’en retourne à Ansauville où il ramènera le reste demain matin.

Mimile est arrivé aussi et bien vite je m’installe pour me coucher. Les copains arrivent une bonne demi-heure après. Nous devons passer dix jours de repos ici et ensuite nous remonterions relever le 69ème (secteur de Flirey).

Aussi, pour l’instant ce ne sont que filons. Attendons !

*Veste courte portée par les soldats au travail

Vendredi 21 septembre

Posté dans la catégorie "Le récit"

J’espère finir mon boulot aujourd’hui. Pour demain : dernier jour avant la relève, je n’ai pas envie de travailler. J’apprends que mon ami Marius est rentré de ce matin. Il est à Ansauville avec le petit D.D.* de la Musique.

La relève du régiment aura lieu demain soir par les deux bataillons de chasseurs (2ème et 4ème) et nous irons passer un petit repos à Minorville environ quatorze jours.

Les Boches bombardent les environs du dépôt de matériel du génie à l’entrée de Beaumont de 17h à 19 h. Nuit calme.

*Dépôt divisionnaire

Jeudi 20 septembre

Posté dans la catégorie "Le récit"

Même temps, je fais du terrassement pour une conduite dans laquelle les fils téléphonique seront enterrés dans des plombs. Cette conduite est creusée dans le jardin qui aboutit au P.C. du colonel.