Lundi 30 avril

Posté dans la catégorie "Le récit"

Même temps qu’hier. Le nouveau major passe la visite à 14h. Il met des points de feu sur mon genou ayant constaté qu’il s’amassait un peu d’eau.

J’ai la visite d’André Maudier et de Bosset.

Dimanche 29 avril

Posté dans la catégorie "Le récit"

Temps splendide le major nous quitte aujourd’hui. Il est nommé major au 117ème d’artillerie lourde. Il  sera remplacé  par un major de la division.

Je commence à sortir un peu. Je vais au T. R. Il y a cinq cents mètres environ à faire pour voir Bosset. Justement, ce soir le chef de musique est descendu ici alors je profite d’un instant pour aller lui dire bonjour et lui donner des nouvelles de ma santé. Il s’en retourne demain matin en auto.

Samedi 28 avril

Posté dans la catégorie "Le récit"

Temps couvert. Même emploi du temps que les jours précédents. Il y a toujours une quinzaine de malades environ ici à l’infirmerie.

Les uns partent rejoindre le régiment ; des autres les remplacent. C’est un va et vient tous les jours. Aujourd’hui on entend très peu la canonnade.

Vendredi 27 avril

Posté dans la catégorie "Le récit"

Temps superbe. Nous sortons dehors nos lits et paillasses. Toujours le même pansement au genou.

Cette nuit, le régiment qui était en réserve à Bourg et Comin remonte vers les lignes. Le 2ème bataillon du 26ème relève les chasseurs en première ligne. Ceux-ci s’en vont à Bourg passer un petit repos de quarante-huit heures et remonteront pour attaquer. Les deux  autres bataillons (1er et 3ème) restent en réserve devant Moussy. Le service sanitaire du régiment remonte également. Nous pensons que le régiment sera définitivement relevé dans quatre ou cinq jours.

Toute la journée les trains blindés et grosses pièces de 320m/m sur voies ferrées ont tiré. Tous ces gros calibres sont en batterie près du village de Courcelles.