Lundi 26 mars 1917

Posté dans la catégorie "Le récit"

Nous arrivons gare de l’Est à Paris vers 6h du matin.

Nous sortons en ville, prenons le métro pour faire un petit tour puis reprenons à 9h30 le train pour Noisy-le-Sec. Là, nous nous renseignons sur le déplacement de la Division, etc.

Le régiment aurait débarqué à Château-Thierry. Nous descendons ici.

Renseignés aussitôt sur le débarquement et lieux de cantonnements du régiment, nous faisons timbrer notre perme et sortons.

Nous traversons la ville où bientôt nous rencontrons quelques copains de la Musique qui s’y promènent. Ils nous indiquent alors le village où ils sont cantonnés. Il n’est pas bien loin, à deux kilomètres. C’est Essômes. Nous passons sur le pont de la Marne et tournons à gauche. La pluie tombe très fine. Nous arrivons à 18h au moulin d’Essômes  là où se trouve la Musique.

Je retrouve mes copains Marius, Georges et les autres.

Naturellement je suis bien accueilli. Je m’installe près d’eux et je retrouve mon sac ainsi, que toutes mes affaires. On casse la croûte avec le contenu des colis que je rapporte. On vide une vieille bouteille et une petite gnôle. Avec cela nous passerons une bonne nuit et nous ne sentirons pas trop le froid.

Le cantonnement n’est pas  des mieux ; tout est délabré et dégueulasse.

Dimanche 25 mars 1917

Posté dans la catégorie "Le récit"

Ma permission terminée, je reprends le chemin de la gare. Ayant reçu ce matin une carte de mes copains m’annonçant que le régiment avait embarqué, je me renseigne ;  Il me faut prendre la direction de Paris et non celle de Chaumont.

Un express venant de Belfort pour Paris a environ dix heures de retard. Je l’attends. Il entre en gare  vers 1heure moins le quart du matin.

L’heure d’été a repris dans la nuit du 24 au 25 mars. Avance d’une heure.

Je quitte la famille Buat qui m’a accompagné jusqu’à mon départ et retrouve un copain sur le quai : Caironi. Nous montons dans l’express qui nous conduit  lentement vers Paris.

Vendredi 16 mars

Posté dans la catégorie "Le récit"

Nous roulons vers Nancy, Toul, Neufchâteau, Chaumont et Troyes.

J’arrive en gare de Troyes à 20h30. Je suis avec d’autres copains pour attendre minuit à la gare et avoir le cachet du lendemain sur notre perme. Une journée de gagnée ! Je rentre à Laines vers 2h du matin.